1849

Feuilleton du Journal des débats

9 juin 1849
(...) J’ai déjà quelque part en réserve plusieurs violoncellistes du plus grand mérite, j’ai des violonistes, j’ai des pianistes, j’ai trois jeunes cantatrices, j’ai plusieurs débutantes charmantes, j’ai des flûtes, j’ai des bombardons, un saxophone, deux bassons ; et si je m’oubliais au point d’écrire seulement dix colonnes sur Alexandre Batta et ses nouvelles compositions pour le violoncelle, et sa verve aujourd’hui plus puissante que jamais parce qu’elle est mieux réglée, et ses succès en Belgique et à (...)

Rechercher