Par date

À travers les théâtres – Bouffes-Parisiens

Le Figaro – Dimanche 8 janvier 1860

Jeudi prochain auront lieu au théâtre des Bouffes-Parisiens trois premières représentations.
Forteboule, opérette bouffe, paroles de MM. Desforges et Gastineau, musique de M. E. Lépine, jouée par MM. Désiré, Bonnet, mesdames Tostée et Cico.
Le Nouveau Pourceaugnac, l’ancienne pièce du Gymnase, arrangée pour les Bouffes par M. Scribe. Musique de M. Ignard, jouée par MM. Duvernoy, Caillat, Marchand, mesdames Chabert, Tostée et Beaudouin.
Bonne-Etoile, opérette, paroles de MM. Ph. Gille, musique de M. Delibes, jouée par MM. Tayau, Caillat, Trillet (un débutant) et mademoiselle Cico.
En même temps les Bouffes-Parisiens montent une Revue comique et musicale, qui prendra pour titre : Le Carnaval des Revues, Revue de Carnaval, enrichie des airs les plus populaires d’Offenbach, dont tous les théâtres de vaudeville se sont depuis longtemps emparés en les défigurant trop souvent. Cette fois au moins pourrons-nous les entendre tels qu’ils ont été compris par le maestro et accompagnés, dit-on, de musique nouvelle qui ne le cédera en rien à l’ancienne.
GEORGES DAVIDSON.

Par date
Par œuvre
Rechercher
Partager