Voici la figure de Jacques Offenbach dans les quotidiens de son époque. Mal connu, il est temps de découvrir qu’en plus des quelques œuvres avec Meilhac et Halévy, Offenbach a écrit plus de 100 œuvres lyriques et compte plus de 600 opus à son répertoire ! Ce site met en ligne des articles parus dans les journaux du XIXe siècle.

13 novembre 2022 – Le Figaro de 1868 est en ligne.
22 mai 2021 – Le Gaulois de 1879 est en ligne.
31 mars 2021 – Le Figaro de 1879 est en ligne.
24 octobre 2020 – La Revue et gazette musicale de Paris de 1874 est en ligne.
14 décembre 2019 – Les articles d’Hector Berlioz parus dans le Journal des Débats, et repérés par hberlioz.com, sont en ligne.

Derniers articles

Nouvelles diverses

Le Ménestrel - Dimanche 6 octobre 1850
Les grands journaux ont rendu compte d’un horrible événement dont le château de Villelouet, près Blois, a été le théâtre, et dans lequel un de nos artistes en renom a figuré d’une manière bien honorable, mais aussi bien douloureuse. Voici les faits : le 27 du mois dernier, vers une heure après minuit, Mme de Vaines, jeune et charmante femme de vingt-quatre ans, nièce par alliance de M. Guizot, de retour du château de Chaumont, entrait dans sa chambre à coucher, laissant dans une pièce (...)

Offenbach

The Musical World - 1844. Thursday, June 27
Herr Jacques Offenbach, the celebrated violoncellist, was born at Cologne, in 1822. His first studies were devoted to the violin, under the direction of his father, a musician of considerable celebrity ; but his penchant from his earliest age was for the violoncello. That “unspiritual god,” opportunity, afforded him the means of vindicating his pretensions to be a distinguished performer on his favourite instrument ; at a musical soirée given at Cologne, on which occasion one of (...)

Konzert - Anzeige

Kölnische Zeitung - Mittwoch, den 9. Oktober 1833
Heute den 9. Oktober werden Unterzeichnete, welche zu ihrer Ausbildung nach Paris zu reisen gesonnen sind, von mehren verehrlichen Dilettanten sowohl, als vom städtischen Orchester gütigst unterstützt, ein Abschieds-Konzert im Saale des Herrn Horst zu geben sich beehren, und bitten ein kunstliebendes Publikum um gefälligen Zuspruch.
Gebrüder Offenbach

[Non titré]

Kölnische Zeitung - Jahr 1830, Donnerstag den 25. November
Die Geschwister Offenbach, 3 Kinder von 10 — 12 und 14 Jahren, werden von heute an, den ganzen Winter hindurch, jeden Sonn — und Feiertag, so wie auch jeden Donnerstag eine musikalische Abend-Unterhaltung auf Piano-Forte, Violin und Violoncell geben, wobei sich durch gute Weine so wie auch durch kalte und warme Speisen bestens zu empfehlen sucht,
Jeandre
im Gymnicher Hofe, Neumarkt Nro. 5

Échos

Le Figaro - Lundi 20 février 1871
Cette pauvre Princesse de Trébizonde l’a échappé belle.
Il était fortement question de siffler sa rentrée aux Bouffes.
Mais le bon sens public a fait justice de cette ridicule velléité.
Ce n’est pas précisément à la Princesse qu’en voulaient les cabaleurs, – on ne se dément pas si impudemment à six mois de distance, – mais à son heureux père, Jacques Offenbach.
Et cela sous prétexte que Jacques Offenbach est Prussien !
Tout en félicitant ces messieurs de leur excellente et (...)

La Princesse de Trébizonde

Courrier des théâtres

Le Figaro - Vendredi 10 juin 1870
Déplacements et villégiature, comme dit M. Chapus.
Arrivés à Bade : MM. Henri Meilhac, son ami Paul Poirson, le compositeur Hervé.
Sur le point de partir pour Ems : le maestro Offenbach.
Retour du Caire : mademoiselle Sarolta de Bujanovics ; Robert Milton, dans son prochain Autour du lac, pourra décrire l’attelage – assez modeste, d’ailleurs – qui la conduit chaque jour au Bois.
Jules Prével.

Correspondance

Le Figaro - Vendredi 19 août 1870
Villa Orphée (Etretat), 16 août 1870.
Mon cher ami,
Certains journalistes allemands poussent la calomnie jusqu’à imprimer que j’ai composé plusieurs chants contre l’Allemagne. Les injures les plus misérables accompagnent ces assertions.
J’ai en Allemagne une famille et des amis qui me sont chers ; c’est pour eux que je viens vous prier d’imprimer ceci :
Depuis l’âge de quatorze ans je suis en France.
J’ai reçu des lettres de grande naturalisation.
J’ai. été nommé chevalier de (...)

Courrier des théâtres

Le Figaro - Vendredi 16 juin 1871
Le maëstro Offenbach est de retour à Paris.
Gustave Lafargue.

Théâtre des Bouffes-Parisiens

Revue et gazette musicale de Paris - 22 novembre 1857
LES DEUX PECHEURS, Opérette en un acle, paroles de MM. BOURGET et DUPEUTY, musique de M. OFFENBACH. (Première représentation le 13 novembre 1857.)
LES PETITS PRODIGES, Opérette en un acte, paroles de MM. JAIME FIls et Trefeu, musique de M. E. JONAS. (Première représentation le 19 novembre 1857.)
Les Bouffes-Parisiens viennent d’ajouter coup sur coup à leur répertoire deux opérettes qui sont destinées à piquer vivement la curiosité et à remplir longtemps la jolie salle du passage (...)

Les Deux Pêcheurs Les Deux Aveugles

Théâtre des Bouffes-Parisiens

Le Ménestrel - Dimanche 15 novembre 1857
Les Deux Pêcheurs, opérette en un acte, paroles de MM. Dupeuty et Bourget, musique de M. Jacques Offenbach.
Deux pêcheurs se sont dirigés par un beau clair de lune vers les bords de la scène de M. Offenbach pour pêcher à la ligne le succès des Deux Aveugles. — Vous voyez que mon style entre carrément dans la peau de cette folie. Je me conforme à la couleur locale.
Mais tâchons de parler français.
M. Gros-Minet, qui, pendant le jour exerce la profession de garde de commerce, profile (...)

Les Deux Pêcheurs Les Deux Aveugles
Le 16 avril…

Théâtres

Le Figaro - Mardi 16 avril 1867

La Grande-Duchesse de Gérolstein

[Non titré]

Le Figaro - Mardi 16 avril 1867

La Grande-Duchesse de Gérolstein

Carnet d’un ténor

Le Figaro - Mardi 16 avril 1872

L’Alcôve
Par date
Rechercher